A l’appel de FO, 20 000 salariés ont manifesté à Paris…

…pour revendiquer le retrait du projet de réforme Macron-Delevoye !

Le maintien des 42 régimes spéciaux !

Près de 20 000 manifestants ont participé à la manifestation organisée par Force Ouvrière le 21 septembre à Paris pour le retrait de la réforme Macron-Delevoye.

Le secrétaire général de la Confédération, soutenu par les manifestants, a répété notre exigence du maintien des 42 régimes et du refus d’un système universel de retraite par points.

Yves Veyrier a confirmé qu’il nous fallait préparer la grève et se disposer pour l’action commune.

Après les grèves et manifestations des salariés de la RATP, des avocats, des personnels navigants d’Air France, c’est donc la préparation de la grève dans tous les secteurs dans l’unité la plus large qui est à l’ordre du jour pour faire échec au projet Delevoye qui prépare une baisse brutale de toutes les pensions.

La FNEC FP-FO appelle tous ses syndicats et sections syndicales à multiplier les initiatives, motions, pétitions, assemblées générales, réunions d’information syndicale pour porter immédiatement ces exigences : retrait du rapport Delevoye, préparation de la grève interprofessionnelle pour mettre le gouvernement en échec.
Vous trouverez en pièce jointe un 8 pages explicatif sur ce qui vous attend avec le nouveau système de retraite.

Retraites

Dossier retraites – Jusqu’à 40 % de pension en moins !

LE PROJET MACRON – DELEVOYE CONTRE LES RETRAITES EST INSUPPORTABLE !
IL DOIT DISPARAÎTRE !

Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites.
S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier, le président Macron annonce qu’il engage le processus de refonte des retraites dans le but d’installer un régime universel par points. Devant la menace d’une mobilisation d’ampleur qui s’exprime notamment par l’initiative du rassemblement à caractère national convoqué par la cgt FO le 21 septembre prochain, M. Macron et son gouvernement multiplient les annonces contradictoires concernant le calendrier.
Mais pour nous, c’est maintenant que le rapport gouvernemental Macron-Delevoye doit être abandonné.

tract du 3 09 FNEC FP-FO – retraites

Dossier maternelle

RENTRÉE 2019

En application de la loi Blanquer, 4 nouveaux décrets ont été publiés le 9 août modifiant fondamentalement l’école maternelle et les conditions de travail des enseignants qui y exercent :

 le ministre organise la disparition de l’école maternelle publique, le « jardin d’enfants » est assimilé à un établissement d’enseignement » ;
 Le « Décret portant diverses mesures tirant les conséquences de l’extension de la scolarité à 3 ans » remet en cause le fonctionnement des écoles maternelles et les conditions de travail des personnels ;
 La circulaire de rentrée 2019 remet en cause nos garanties statutaires.

Plus d’infos dans notre dossier spécial école maternelle :

Conseils de cycles par secteur

La présence des collègues de GS/CP aux conseils de cycle par secteur de collège n’est pas obligatoire.

Suite aux nombreuses remontées des collègues de la circonscription de Castres au sujet de l’organisation de conseils de cycle par secteur de collège pour les enseignants de GS/CP, le SNUDI FO 81 est intervenu ce jour auprès de Monsieur l’IEN de Castres.

Le SNUDI FO 81 n’a pas remis en question le contenu et l’ambition de Monsieur l’IEN de vouloir apporter via ces conseils de cycle des réponses pédagogiques aux enseignants concernés suite aux évaluations CP… La question était de savoir si la présence des collègues était obligatoire.

Monsieur l’IEN a répondu au SNUDI FO 81 que rien ne le lui interdisait. Certes.
Mais, le SNUDI FO 81 lui a répondu que rien non plus n’obligeait les collègues d’y participer. 

En effet, il ne revient pas à l’IEN de décider à la place du conseil des maitres de l’organisation des heures d’obligations de service. Nous nous sommes appuyés sur la règlementation en vigueur: l’article D321-15 du code de l’Education précise bien que « Lorsqu’une ou plusieurs écoles élémentaires comptent moins de trois classes, il revient à l’IEN (…) d’organiser le travail en équipe et la réflexion des maitres concernés ». Dès lors, pour toutes les autres situations d’écoles, c’est bel et bien le conseil des maitres qui décide de l’organisation des 48 heures de concertation, réunions avec les parents, etc… Tout ce que l’IEN a écrit dans ses nombreuses notes de service au sujet de l’organisation des 48 heures relève de la proposition.

Par ailleurs, aucune modalité de remboursement des frais de déplacement n’est prévue pour que les collègues concernés puissent se rendre à ces réunions.

Ainsi,
il n’y a aucune obligation pour les collègues de GS/CP de participer à ces réunions de cycle par secteur de collège!

Rappelons quand même que tous les enseignants du Tarn et de France se sont mobilisés y compris par la grève pour mettre en échec la loi Blanquer, loi qui voulait imposer les EPSF c’est-à-dire un regroupement des écoles autour d’un secteur de collège. Grâce à la mobilisation importante des enseignants, le Ministre a été obligé de reculer sur cette question.
Pour le SNUDI FO 81, cette proposition de conseils de cycle par secteur de collège rentre dans cette logique de mettre en place un fonctionnement à la EPSF! 
Nous avons gagné par la grève sur ce point, nous devons donc ne pas le laisser se mettre en place d’une façon détournée!

C’est pourquoi le SNUDI FO 81 sera vigilant quant aux consignes de Monsieur l’IEN au sujet de ces réunions.
Vous pouvez compter sur le SNUDI FO 81 pour intervenir auprès de Monsieur l’IEN de Castres si celui ci décidait de mettre une certaine pression sur les collègues concernés et/ou sur les directeurs pour que ces réunions aient lieu.

Pour toute information, n’hésitez surtout pas à vous rapprocher du SNUDI FO 81.

Réunions d’informations syndicales

9 heures par an à déduire de vos animations pédagogiques

Informez-vous ! Réunissez-vous !

Vos droits: chaque collègue, syndiqué et non syndiqué, a droit à 9 heures d’informations Syndicales par année scolaire, qu’il peut notamment déduire des 18h d’animations pédagogiques.

Pour participer à la réunion et déduire ces heures de vos animations pédagogiques, vous devez informer de votre participation votre IEN au moins 48 heures avant la tenue de la réunion. Vous trouverez en pièce jointe un modèle de courrier, ainsi que la demande d’autorisation d’absence si la réunion se fait sur temps scolaire.

Accident de travail ou accident de service, vos droits

Si vous êtes en incapacité temporaire de travail à cause d’un accident reconnu imputable au service, d’un accident de trajet ou d’une maladie contractée en service, vous avez droit à un congé pour invalidité temporaire imputable au service (Citis). L’intégralité de votre rémunération est maintenue pendant toute la durée de ce congé, sous réserve du respect de certaines conditions.

Trop souvent,les personnels de l’Éducation Nationale ne déclarent pas leurs accidents de service, par méconnaissance des procédures ou par peur de l’administration.
Pourtant, nous gagnerions à déclarer les accidents de services.
En effet, outre les bénéfices individuels tels que la prise en charge des frais médicaux ou le maintien du plein traitement, la reconnaissance d’un accident de service concourt à la prise en compte de la santé et de la sécurité de tous les personnels dans l’organisation du travail. Notre employeur est obligé de prendre en compte l’aspect pathogène de ces situations de travail.

Vous trouverez ci-dessous, les documents qui vous aideront à faire cette demande, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.