Personnels AESH :  FO intervient… 

pour l’arrêt immédiat de toutes les pressions,
le respect de vos droits et le maintien de l’intégralité de votre salaire !

Dans la situation de crise sanitaire sans précédent que nous traversons, la priorité est de protéger la santé de tous les personnels. Les personnels AESH, sans statut, recrutés par contrat sont les personnels les plus précaires de l’Éducation Nationale. Ils sont particulièrement exposés aux pressions et au chantage à l’emploi. Ils sont sollicités pour assurer toutes les tâches : techniciens informatiques pour la continuité pédagogique, secrétaires de direction pour le standard téléphonique, agents techniques, agents de service… Comme s’ils n’avaient pas signé un contrat, comme s’ils étaient corvéables à merci.

Collègues AESH: FO saisit le Ministère sur le problème des 100% tarnais !

Faites nous remonter vos situations ! Inscrivez-vous aux réunions d’informations syndicales !

Le jeudi 27 février, les organisations syndicales nationales étaient invitées à participer au comité de suivi AESH.La délégation de FO était composée d’un responsable du SNUDI FO, du SNFOLC, du SNETAA FO et d’une AESH syndiquée à FO.

Suite à plusieurs interventions des membres du comité se félicitant de la nouvelle circulaire du fait qu’elle permettait aux AESH de voir leur quotité de travail augmenter, FO est intervenu pour poser le problème tarnais à savoir la remise en cause du 100% de 64 contrats. FO a expliqué aux représentants du Ministère que le DASEN du Tarn se basait justement sur la nouvelle circulaire ministérielle pour justifier sa décision départementale en mettant en avant notamment le caractère désormais non règlementaire de la convention départementale DSDEN-handiloisirs.
Le Ministère a informé la délégation FO qu’elle n’était ni au courant de la situation tarnaise, ni au courant de la décision du DASEN…
et a manifesté son étonnement quant aux arguments du DASEN. Extrait du compte-rendu de FO (extraits ci-dessous):

Collègues AESH, la nouvelle circulaire ministérielle remet en cause les conditions de travail de nos collègues AESH et l’accompagnement des élèves en situation de handicap !

Ce que les AESH veulent, c’est leur intégration  dans un corps de la Fonction Publique d’Etat, un véritable statut et un véritable salaire

Lundi dernier, Madame Rochette (Secrétaire Générale) accompagnée de Mme Mastain (DRH) et Mme Frézals (gestion AESH), a reçu une délégation composée de personnels AESH et des organisations syndicales. Cette demande d’entrevue faisait suite aux conséquences sur les contrats des AESH et l’accompagnement des élèves en situation de accompagnement de la nouvelle circulaire ministérielle de gestion des AESH. Ce nouveau texte (circulaire n°2019-090 du 5 juin 2019) indique dans son 3.4 que « Le temps d’accompagnement de ou des élèves ne peut être lissé sur la période de référence des 41 semaines ».Madame la Secrétaire Générale s’est voulue rassurante quant aux conditions de travail de nos collègues AESH et s’est cantonnée à l’idée que l’orientation du Ministère était une avancée pour ce personnel… Mais pour FO, cette nouvelle circulaire est inacceptable !

Explications :