Encore 1000 manifestants à Albi le 20 Février contre la retraite universelle par point !

Assemblée Générale mardi 25 février 18h à la Bourse du Travail Albi !

Déposez vos intentions de grève jusqu’au 4 avril !

Chaque jour qui passe voit Macron s’isoler un peu plus: – La demande de retrait de sa réforme est ultra-majoritaire; – Le conseil d’Etat a émis un avis négatif; – L’association des maires de France a indiqué son opposition; – Le président du MEDEF ou le secrétaire de la FNSEA, pour des raisons diverses, refusent ou critiquent la réforme; – Des députés de LREM ou des soutiens de première heure de Macron (Colomb) prennent du recul ou démissionnent; – Les confédérations FO et CGT ont indiqué qu’elles allaient quitter la conférence de financement; – Même le CFDT se demande si elle va pouvoir continuer à porter la réforme…
Le gouvernement est faible. Le pays est en ébullition, contre la réforme des retraites et contre toutes les mesures antisociales du gouvernement. C’est le cas dans l’enseignement contre les E3C, contre les dotations horaires dans les collèges et les lycées, contre les fermetures de postes et de classes,…

Il appelle les personnels: – à participer aux initiatives interprofessionnelles qui auront lieu au retour des vacances; – à se réunir dans à l’Assemblée Générale mardi 25 février à 18h à la Bourse du Travail dés la rentrée pour discuter et décider des initiatives pour bloquer Macron sur la question des retraites et obtenir satisfaction sur les autres revendications; – à déposer leur intention de grève jusqu’au 4 avril.


Rien n’est joué, on peut gagner!  « Tant qu’il le faudra », on ne lâche rien, tous ensemble, dans l’unité, jusqu’au retrait !

COMMUNIQUES INTERSYNDICAUX : UN REJET UNIVERSEL DE LA REFORME DES RETRAITES !

La réforme de retraite universel par points, c’est 40% de retraite en moins en échange d’un plat de lentilles et l’augmentation du temps de travail en prime pour les enseignants, voir « scenarii » en pièce jointe ci-dessous.

Largement majoritaire et de plus en plus confortée, l’intersyndicale CFE-CGC ; CGT ; FO ; F.S.U ;SOLIDAIRES ; FIDL ; MNL ; UNEF ; UNL renouvelle son exigence du retrait du projet de réforme des retraites. Le rejet de ce texte est grandissant :

Grève contre le projet sur la retraite par points: dans le Tarn, la mobilisation s’étend aux étudiants et au privé !

Réunissons-nous et décidons la grève pour demain, vendredi, les jours suivants..jusqu’au retrait !

Chers collègues,mardi 14 janvier, la manifestation à Albi restait déterminée (voir ICI) avec près de 2000 manifestants dont les étudiants de la fac Champollion Albi qui ont rejoint le cortège avec les personnels de la fac mais également les avocats tarnais.

Prise de paroles à l’issue de la manifestation

Aujourd’hui 42éme jour de grève et la détermination des salariés ne faiblit pas malgré les manœuvres du gouvernement sur le pseudo recul sur l’âge pivot.
Aujourd’hui l’Assemblée Générale de Champollion à Albi a réuni encore plus de monde qu’hier: ce sont 119 personnes qui étaient présentes pour s’organiser dans le cadre du mouvement de grève. De même, le rassemblement à la Verrerie avec les salariés en grève depuis la semaine dernière a réuni beaucoup de monde.

N’attendons plus, dans les écoles, pour décider la grève jusqu’au retrait !
Réunissez-vous avec vos collègues, discutez de la mobilisation tarnaise et nationale !
Pour vous aider dans votre réflexion, sachez que « Dans le cadre de la réforme des retraites » le ministre Blanquer invite les syndicats à une parodie de négociations, dans laquelle il propose 500 millions d’euros pour 2021 en échange d’un « calendrier précis sur les missions des enseignants et leur évolution ».
▪ 500 millions annuels, sur l’ensemble des personnels de l’Education nationale, c’est 40 euros bruts mensuels.
▪ La réforme des retraites Macron-Philippe-Berger, c’est plusieurs centaines d’euros de pension en moins par mois.
▪ 400 euros par mois en moins de pouvoir d’achat : c’est l’effet conjugué du gel du point d’indice et de l’inflation depuis 2000, pour un personnel de catégorie A.Vous trouverez le communiqué de la FNEC FP FO en pièce jointe.

Dans le cadre du projet de réforme sur les retraites, le niveau actuel de nos pensions n’est pas garanti ! Loin de là, il chute même drastiquement !Dans le projet de loi, la valeur du point n’apparaît plus (1 euro=10 points), la  valeur du point retraite n’est pas arrêtée et la notion d’âge pivot a été remplacée par un synonyme qui est « âge d’équilibre » !
Pour le ministre Blanquer, il faudrait cesser la grève, la défense des revendications, se vendre pour un plat de lentilles, et accompagner la modification de nos carrières, du temps de travail, de nos missions. Mais c’est sans compter sur la détermination des salariés en grève depuis 42 jours: dans le public comme dans le privé, ils ne sont pas dupes des manœuvres gouvernementales, de ce coup monté entre le Edouard Philippe, la CFDT et l’UNSA sur « l’âge pipeau », ou la pseudo-revalorisation annoncée à l’Education nationale.
Déposez vos intentions de grève jusqu’aux vacances !Soyez nombreux demain à la manifestation à Albi à 14H30… et le 17 janvier… et la semaine prochaine avec les autres salariés jusqu’au retrait !

Retraites: la grève reconductible se poursuit dans de nombreux secteurs ! Les enseignants doivent rejoindre les salariés en grève !

Plus de 10 000 manifestants hier à Albi, près de 1500 à Castres ! A l’appel des organisations syndicales, soyons massivement en grève les 14, 15 et 16 janvier !

La grève entamée le 5 décembre se poursuit. Depuis 36 jours, les cheminots, les agents de la RATP, mais aussi des enseignants, des personnels de l’Opéra … sont dans la grève pour le retrait de la réforme Macron-Blackrock. Ils étaient rejoints début janvier par les avocats (grève totale jusqu’au retrait), par les raffineries (8 sur 8 en grève) …
L’opinion publique soutient toujours largement la grève !
Hier, nous étions encore très nombreux dans les rues tarnaises! A noter qu’à la fin de la manifestation albigeoise les manifestants ont assisté en nombre plus important que d’habitude aux différentes prises de parole des responsables syndicaux et des cheminots. L’état d’esprit général était de vouloir poursuivre le combat sous la forme de la grève. Les interventions qui allaient dans ce sens étaient très fortement applaudies comme celle des cheminots.

Les organisations syndicales FO, CGT, Solidaires, FSU se sont réunies hier soir et ont lancé un nouvel appel à la grève les 14, 15 et 16 janvier alors que le projet de loi sera présenté au conseil des ministres le 24 janvier. C’est donc le moment d’y aller et de porter le coup de grâce à cette réforme !
C’est maintenant que tout se joue !

Tous en grève les 14, 15 et 16 janvier public-privé !

Nous vous informerons rapidement de l’heure et du lieu des manifestations la semaine prochaine.

L’Assemblée Générale Éducation Nationale et Gilets Jaunes qui s’est réunie hier a décidé que la prochaine AG aurait lieu lundi 13 janvier à 10h devant le collège Bellevue Albi.


Le SNUDI FO 81 invite les collègues à prendre le temps de discuter entre eux et de tout mettre en œuvre pour que le maximum d’entre vous soyez en grève ! C’est par la grève, tous ensemble avec les cheminots, avec les salariés des raffineries, avec ceux de l’Éducation nationale, des entreprises privées, les communaux, les hospitaliers que nous allons pouvoir faire reculer le gouvernement.Parce que l’enjeu est un enjeu essentiel les salariés, les jeunes, les retraités ne veulent pas lâcher :
TOUS ENSEMBLE NOUS ALLONS GAGNER !