15 000 manifestants sur Albi pour ce 17 décembre !

Pas de trêve jusqu’au retrait !

Ce mardi 17 décembre a été encore un temps fort marqué par une mobilisation très forte, avec l’appui des cheminots, des hospitaliers, des électriciens, des enseignants, tous unis pour un rejet massif du projet de réforme des retraites.

Dans tout le pays, la même volonté des agents et des salariés de dire non à cette réforme, voir les communiqués ci-dessous.

Plus de 12000 manifestants à Albi ! Le 6, le 9, … , poursuivons la grève pour gagner !

Ce jeudi 5 décembre, plus de 12000 salariés de tous les secteurs ont manifesté dans les rues d’Albi, revendiquant l’abandon du projet des retraites ! Nous étions donc plus nombreux qu’en 1995 comme disent les anciens !
Les enseignants étaient très nombreux: 141 écoles fermées d’après les chiffres de la DSDEN !
Près de 500 salariés se sont réunis en Assemblée Générale décidant ultra majoritairement la reconduction dès demain. Ce qui a également émané des interventions, c’est la volonté de ne pas lâcher, de la nécessité d’y aller maintenant, tous ensemble …mais de façon organisée! Ainsi, comme l’a exprimé un camarade cheminot: il est nécessaire de se regrouper secteur par secteur, d’établir un mandat et de se réunir ensuite pour décider ensemble des actions à mener ensemble.

Se réunir en assemblée, s’organiser pour élargir le mouvement et décider !

C’est la seule façon de faire plier Macron !

Tous ensemble, nous pouvons gagner.
Le SNUDI FO 81 invite TOUS les collègues grévistes à rejoindre l’Assemblée Générale Éducation Nationale au lycée Bellevue Albi (salle des professeurs) à 9H30. Un rendez-vous est donné à l’UD FO Albi à 9h aux collègues du 1er degré pour nous y rendre ensemble.
Plusieurs écoles ont d’ores et déjà décidé de reconduire demain:
déposer dès demain vos intentions de grève jusqu’au 20 décembre !
école maternelle Lentajou Gaillac, école maternelle La Voulte Gaillac, école l’Albertarié Graulhet, école Saussenac, école de Lacaune, école élémentaire Jean Jaurès Carmaux, partie élémentaire de l’école de Brens, école de Cadalen, école de Rochegude Albi, école Louisa Paulin à Saint-Juéry… ainsi que plusieurs enseignants !
Les nombreuses AG qui se sont tenus dans les départements ont voté très majoritairement la reconduction dès le 6 décembre, certaines ont voté la reconduction jusqu’à mardi (comme à Toulouse ou dans le Gers). C’est pourquoi le SNUDI FO 81 invite TOUS les collègues du Tarn à déposer leur intention de grève jusqu’au 20 décembre: indiquez sur le formulaire que vous avez l’intention de faire grève le 9, 10, (11), 12, 13, 16, 17, (18), 19 et 20. Dès lors, vous serez couverts pour toute la période et prêts à rejoindre le mouvement dès que possible (et le plus vite possible!).

Le SNUDI FO 81 a calculé ce que représentait 7 jours de grève pour un instit 9ème échelon: 70 euros X 7 soit 490 euros.Selon les situations de chacun (salaire et nombre de personnes à charge), l’administration ne peut pas retirer une certaine somme de notre salaire.
Ainsi, un collègue 9ème échelon avec 3 enfants à charge se ne peut pas se voir prélever de son salaire plus de 400 euros. Une semaine de grève se trouverait étalée sur deux mois.
C’est pratique et c’est à prendre en compte dans nos discussions sur les questions financières. Discutez dès demain avec vos collègues dans les écoles; décidez la grève jusqu’au retrait!Et faites nous remonter l’état de la mobilisation!Aujourd’hui, nous n’avons plus le choix!Retraites, 3 jours de carence, allongement de la durée de travail, disparition des CAPD, des CHSCT… Et après, ce sera la sécu ! Le gouvernement est très fébrile: il faut battre le fer pendant qu’il est chaud !

Les retraites, elles sont à nous! On s’est battu pour les gagner, on se bat pour les garder !

Réforme des retraites: 90 salariés réunis à l’UD FO pour préparer la grève pour gagner !

Mardi 12 novembre, l’Union Départementale de FO organisait une réunion ouverte à tous les salariés pour discuter de la réforme des retraites et préparer la mobilisation.90 salariés (dont beaucoup adhérents à FO) de tous secteurs, fonction publique territoriale, fonction publique hospitalière, poste, action sociale, métallurgie, chimie, DGFIP, Education Nationale, Pôle Emploi, assurances, Maisons familiales et rurales, retraités se sont réunis.
Patrick Privat, trésorier confédéral de FO, a résumé la réforme Macron-Delevoye comme étant le hold up du gouvernement qui prétend détruire tous les régimes de retraite existant et les remplacer par un régime par point.« Cette réforme, c’est un vol très organisé! » »Il n’y a pas d’autre choix que d’être en grève à partir du 5 décembre! »
Les 90 salariés réunis, du public et du privé, sont intervenus pour dire qu’ils étaient d’accords, que tout le monde était perdant. Avec une perte de pension conséquente, comment les familles vont-elles pouvoir subsister? Notre système de retraite peut être amélioré certes mais il est faux de dire qu’il ne fonctionne plus! Le gouvernement n’a qu’à augmenter les salaires, dégeler le point d’indice, récupérer les cotisations patronales, revenir sur le CICE…!
Force est de constater que depuis que les salariés avec leurs organisations syndicales ont décidé de préparer la grève à partir du 5 décembre, Macron et son gouvernement ne sont plus aussi sereins…

Les salariés présents disent ensemble : « Il s’agit de préparer, d’organiser la grève à partir du 5 décembre pour faire reculer le gouvernement, on a pas le choix ! Il faut informer chaque salarié, dans les entreprises, dans les services, organiser les AG, les heures d’information syndicale pour mobiliser tout le monde !»
Le 5 décembre, une AG est convoquée immédiatement après la fin de la manifestation, Force Ouvrière y interviendra sur le mandat de la reconduction de la grève car les journées saute mouton ne permettent pas de gagner. Chaque adhérent, chaque militant, chaque salarié qui partage cette position doit être présent pour que le rapport de force permettant de gagner soit effectif.

Le SNUDI FO 81 invite TOUS les enseignants à s’inscrire aux réunions d’informations syndicales (voir en page d’accueil, RIS) pour se tenir informés. Que vous ayez décidé ou pas d’être en grève le 5 décembre, il est nécessaire de participer aux discussions !

Jusqu’à 40 % de pension en moins !


Après la loi Blanquer, la réforme du lycée, la publication de la loi de destruction de la Fonction Publique, le gouvernement entend s’attaquer avec une brutalité inouïe à nos retraites.
S’appuyant sur la publication du rapport Delevoye le 18 juillet dernier, le président Macron annonce qu’il engage le processus de refonte des retraites dans le but d’installer un régime universel par points. Devant la menace d’une mobilisation d’ampleur qui s’est exprimée notamment par l’initiative du rassemblement à caractère national convoqué par la cgt FO le 21 septembre dernier, M. Macron et son gouvernement multiplient les annonces contradictoires concernant le calendrier.
Mais pour nous, c’est maintenant que le rapport gouvernemental Macron-Delevoye doit être abandonné.

Préparons la grève à compter du 5 décembre !