Tutoriel RSST (registre santé et sécurité au travail) dématérialisé

Le décret n° 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l’hygiène, la sécurité au travail et la prévention médicale dans la fonction publique dispose à l’article 3-2 du décret précité, qu’un registre Santé et Sécurité au travail est ouvert dans chaque service et tenu par les agents mentionnés à l’article 4 (les assistants de prévention).  

Après chaque signalement sur ce registre, n’oubliez pas d’en envoyer une copie au syndicat : snudi.fo81@gmail.com !

Depuis peu il existe sous forme dématérialisée dans l’Académie. Voici la notice pour y accéder :

  • Vous êtes dans le premier degré, tapez

https://si2d.ac-toulouse.fr/

Les RSST:

  • Sont à la disposition de tous les personnels.
  • Permettent de signaler  une situation dangereuse concernant:

les événements accidentels (accident de service, actes de violence…), des risques (électriques, sanitaires, psycho-sociaux…), des améliorations à apporter pour les conditions de travail (locaux vétustes, chauffage insuffisant ou forte chaleur, bruit…).

Assurent la traçabilité de la prise en compte du signalement

Obligations de service et « missions » des enseignants : des pistes de travail inquiétantes dans le cadre de la prétendue «revalorisation » !

Dans le cadre de la « revalorisation » annoncée par le ministre Blanquer, le SNUDI-FO a participé jeudi 23 janvier au groupe de travail ministériel relatif à «l’examen des missions des enseignants prévues par les textes (décret du 30 juillet 2008), dans le but d’objectiver les missions visibles et invisibles, notamment en matière de suivis individualisés des élèves, de la relation aux familles et de la continuité du service public. ». La FNEC-FP FO avait, en vain, demandé le report de cette réunion.

Pour le SNUDI-FO, cette « revalorisation » n’est qu’un jeu de dupes. Le Conseil d’Etat vient d’ailleurs d’émettre un avis négatif sur le projet ministériel : « Sauf à être regardées, par leur imprécision, comme dépourvues de toute valeur normative, ces dispositions constituent une injonction au Gouvernement de déposer un projet de loi et sont ainsi contraires à la Constitution »

Réunions d’informations syndicales

9 heures par an à déduire de vos animations pédagogiques

Informez-vous ! Réunissez-vous !

Vos droits: chaque collègue, syndiqué et non syndiqué, a droit à 9 heures d’informations Syndicales par année scolaire, qu’il peut notamment déduire des 18h d’animations pédagogiques.

Pour participer à la réunion et déduire ces heures de vos animations pédagogiques, vous devez informer de votre participation votre IEN au moins 48 heures avant la tenue de la réunion. Vous trouverez en pièce jointe un modèle de courrier, ainsi que la demande d’autorisation d’absence si la réunion se fait sur temps scolaire.